Niger : la Banque africaine de développement va investir 138 millions de dollars pour développer des centrales solaires et améliorer l’accès de 750 000 personnes à l’électricité

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement a donné son feu vert, le 2 décembre 2022, à Abidjan, pour l’octroi d’un financement de 138,21 millions de dollars américains au Niger. Objectif : mettre en œuvre le Projet de développement de centrales solaires et d’amélioration de l’accès à l’électricité, au bénéfice de 750 000 personnes.

Le Fonds africain de développement, le guichet de prêt à taux préférentiels du Groupe de la Banque africaine de développement, apporte 48,59 millions de dollars sous forme de prêt, ainsi qu’un don de 41,14 millions de dollars, la Facilité d’appui à la transition, un prêt de 46 millions de dollars et un don de 1,1 million de dollars et le Fonds vert pour le climat, 1,38 million de dollars.

« L’intervention de la Banque africaine de développement va permettre au Niger de produire de l’énergie renouvelable à moindre coût et de réduire ainsi sa dépendance aux importations énergétiques. Le projet qui entre dans le cadre du déploiement de l’initiative Desert to Power dans les pays du Sahel, permettra également d’électrifier des zones rurales fragiles en étendant le réseau et d’accroître le taux de couverture nationale », a déclaré Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale pour l’Afrique de l’Ouest et vice-présidente par intérim du Groupe de la Banque africaine de développement chargée du Développement régional, de l’Intégration et de la Prestation des services.

Mis en œuvre sur cinq ans (2023-2027), le projet va couvrir toutes les huit régions du pays, dont 17 centres urbains (tous les chefs-lieux de région, y compris Niamey, la capitale), où le réseau électrique sera densifié et 186 localités rurales vont être raccordées au réseau électrique de la Société nigérienne d’électricité (NIGELEC) -l’entreprise nationale d’électricité-, ainsi que 12 villages électrifiés grâce à des mini-réseaux.

Plusieurs infrastructures énergétiques vont être construites : une centrale solaire photovoltaïque de 20 mégawatts-crête (MWc) à Maradi (Sud du Niger), une autre de 10 mégawatts à Dosso (Sud-Ouest), une minicentrale photovoltaïque de 488 kilowatts, ainsi que 1 203 kilomètres de réseau de distribution moyenne tension et 1 484 kilomètres de réseau basse tension. Une série de mini-réseaux va aussi voir le jour pour alimenter 12 villages ; 300 postes de transformation moyenne et basse tension seront construits, ainsi que 111 864 branchements avec compteurs à prépaiement sur le réseau électrique national et 1 877 branchements sur les mini-réseaux.

Par ailleurs, 50 jeunes diplômés vont suivre un perfectionnement dans divers métiers de l’électricité pour accroître leur employabilité. Et 30 localités isolées seront dotées de plateformes multifonctionnelles permettant leur pré-électrification. Enfin, 25 centres de santé seront raccordés au réseau électrique et recevoir un appui matériel sanitaire pour améliorer la qualité de soins aux populations.

Le 31 août 2022, le portefeuille actif du Groupe de la Banque africaine de développement au Niger comprenait 14 opérations pour des financements de 708,98 millions de dollars américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la Une Actualité Gaz Pays

Réforme et revitalisation des politiques : La clé de l’expansion de l’infrastructure du gaz naturel en Afrique du Sud

Pour soutenir l’expansion de son infrastructure de gaz naturel et assurer un avenir plus prospère, l’Afrique du Sud devrait adopter plusieurs initiatives politiques Par NJ Ayuk, président exécutif, Chambre africaine de l’énergie (www.EnergyChamber.org). L’Afrique du Sud est à bien des égards l’un des pays les plus modernes d’Afrique, notamment en ce qui concerne l’accès à […]

Read More
A la Une Actualité Financement

Création d’une Banque Africaine de l’Energie (AEB) : un grand pas vers l’indépendance énergétique du continent

La Banque africaine d’import-export (Afreximbank) et l’Organisation des producteurs de pétrole africains (APPO) ont officialisé la création de la Banque africaine de l’énergie (AEB) à travers la signature de l’accord d’établissement et de la charte de la nouvelle institution. Cet événement historique marque une étape cruciale vers l’indépendance énergétique du continent africain et son développement […]

Read More
A la Une Actualité Gaz Pétrole

Afreximbank finalise un accord de décaissement de 925 millions de dollars US pour le Projet Gazelle Funding Limited

Cette annonce fait suite au succès de la première tranche de la facilité d’un montant de 3,3 milliards de dollars US La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) a annoncé un décaissement supplémentaire de 925 millions de dollars US au titre de la facilité de prépaiement syndiquée de 3,3 milliards de dollars US garantie par le pétrole […]

Read More