Au Kenya, 1,6 million de personnes à faibles revenus ont désormais accès à l’électricité grâce à un projet soutenu par la Banque africaine de développement

La deuxième phase du Projet de connectivité du dernier kilomètre, mise en œuvre au Kenya, entre 2016 et 2022, a contribué à améliorer l’accès à l’électricité pour les groupes à faibles revenus. Au moins, 1,6 million de personnes disposent désormais du courant électrique, d’après le rapport d’achèvement du projet publié par la Banque africaine de développement, le 11 août 2023.

Financé grâce à un prêt de 134,64 millions de dollars américains du Groupe de la Banque africaine de développement, le projet a permis de construire 18 kilomètres de lignes supplémentaires de distribution basse tension. Cela a permis de raccorder 322 279 ménages, outre des petites entreprises, au réseau électrique national. Un ménage moyen au Kenya compte cinq personnes.

Le projet a également permis de régénérer la pépinière mise en place par la Kenya Power and Lighting Company (KPLC), la compagnie nationale d’électricité du Kenya qui avait été délaissée au fil du temps en raison d’une grave sécheresse entre mi-2019 et fin 2022, d’une vague importante de criquets qui a ravagé tous les jeunes arbres et cultures autour de la pépinière et de la pandémie de Covid-19. Quelques 30 000 plants – sur un objectif de 40 000 – ont ainsi été mis sous terre.

Les fournisseurs locaux d’électricité et les entrepreneurs ont obtenu un contrat de plus de 1 311 millions de Shilling kényan (environ 9,07 millions de dollars) ce qui a permis à de nombreuses personnes de mener des activités économiques.

Un groupe de 30 jeunes – dont 50% de femmes – ont démarré une ferme avicole grâce aux fonds réunis par les membres

Les bénéficiaires du projet ont exprimé leur satisfaction car, le projet a amélioré leurs conditions de vie et a permis de développer des activités socio-économiques dans les villages. Ils ont souligné que l’éclairage de leurs maisons était plus pratique et revenait moins cher que lorsqu’ils utilisaient de la paraffine (akaloboyo, en langue locale) avec les risques sanitaires associés.

Le projet a notamment soutenu l’éclosion d’activités génératrices de revenus telles que l’aviculture, l’élevage, la tonte de l’herbe pour les vaches et l’élevage laitier. Cela a contribué à réduire la pauvreté, qui est l’un des principaux facteurs d’inégalité entre les hommes et les femmes. Des activités telles que la menuiserie, la soudure, les salons de coiffure, entre autres, ont pu être développées grâce à l’accès à l’électricité. Un groupe de 30 jeunes – dont 50% de femmes – ont démarré une ferme avicole grâce aux fonds réunis par les membres.

Le projet a permis de fournir gratuitement aux ménages les plus modestes, y compris ceux dirigés par des femmes, des kits prêts à l’emploi, composés notamment d’une prise de courant et d’une ampoule.

« Dans l’ensemble, et malgré les défis majeurs que le pays a dû relever entre 2017 et 2022, le projet a permis d’atteindre la quasi-totalité des résultats escomptés, en particulier ceux qui sont essentiels à la réalisation de l’objectif de développement du projet », conclut le rapport d’achèvement du projet.

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement :
Le Groupe de la Banque africaine de développement est la principale institution de financement du développement en Afrique. Il comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). Représentée dans 41 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, la Banque contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 États membres régionaux. Pour plus d’informations : www.AfDB.org

A la Une Actualité Algérie Hydrocarbures

L’accord gazier Sonatrach-ExxonMobil ouvre une nouvelle zone dans le bassin de l’Ahnet-Gourara

Cet accord marque une étape décisive dans le développement des hydrocarbures en Algérie. Il s’agit d’un partenariat stratégique visant à exploiter les réserves de gaz du pays La compagnie pétrolière nationale algérienne Sonatrach et la major de l’énergie ExxonMobil ont signé un accord pour développer deux grands gisements de gaz dans les bassins de l’Ahnet […]

Read More
A la Une Actualité Hydrocarbures

TotalEnergies renforce ses activités d’exploration et de production au Congo grâce à un investissement de 600 millions de dollars

Grâce à de récents investissements, à des mises à jour des activités d’exploration et de production et à la ferme volonté du gouvernement, la République du Congo prend des mesures historiques pour s’assurer que son industrie pétrolière et gazière favorise la monétisation des ressources et l’accès à l’énergie dans l’ensemble de l’Afrique La supermajor pétrolière […]

Read More
A la Une Actualité Pétrole

TotalEnergies donne son feu vert à un important projet offshore pour augmenter la production de pétrole en Angola

Un jalon important a été franchi en Angola avec l’annonce par TotalEnergies et ses partenaires du bloc 20/11 d’une décision finale d’investissement (DFI) pour les champs de Cameia et Golfinho. Cette décision marque le début du développement du projet en eaux profondes Kaminho, d’une valeur de 6 milliards de dollars, le premier développement à grande […]

Read More