Mozambique : le Fonds pour l’énergie durable en Afrique de la Banque africaine de développement apporte 2,5 millions de dollars pour renforcer la production d’énergies renouvelables dans le pays

(Banque africaine de développement) Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (https://www.AfDB.org/) a autorisé, vendredi 7 octobre 2022, à Abidjan, l’octroi d’un don, de 2,5 millions de dollars au gouvernement mozambicain pour développer les énergies renouvelables dans le pays.

Les ressources, qui proviennent du Fonds pour l’énergie durable en Afrique (SEFA) (https://bit.ly/3dzBXYA), administré par la Banque, serviront à mettre en œuvre le Programme d’intégration des énergies renouvelables au Mozambique (MREP).

« Avec l’appui du Fonds pour l’énergie durable en Afrique, la capacité du Mozambique pour intégrer un plus grand volume d’énergies renouvelables augmentera, ce qui contribuera aux efforts du pays pour devenir un des principaux fournisseurs d’énergie régionaux », a déclaré Daniel Alexander Schroth, directeur du Département des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique de la Banque africaine de développement. Il a ajouté : « Le Mozambique étant un des pays les plus vulnérables au changement climatique, le projet va aider à construire une infrastructure de production d’électricité plus durable et plus résiliente ».

Le don va aussi servir à mener des études visant à accroître la part de la production d’énergies renouvelables variables dans le mix énergétique du Mozambique

Pour l’essentiel, ce financement est voué à offrir une assistance technique à la compagnie nationale d’électricité en quatre volets : soutenir financièrement des études de faisabilité technique, économique, environnementale et sociale pour le développement d’une centrale solaire flottante dans le réservoir du barrage de Chicmaba ; apporter un soutien financier pour une étude de faisabilité pour le stockage des systèmes de batteries d’énergie dans un maximum de 10 sites à travers le pays ; renforcer les capacités techniques du personnel d’Electricidade de Moçambique (EDM) ; et appuyer la préparation des appels d’offres.

« Nous sommes très heureux de lancer les activités du Fonds pour l’énergie durable en Afrique au Mozambique, qui s’accompagne de projets très stratégiques et innovants, qui contribueront à diversifier la matrice énergétique et à réaliser une étude sur les besoins de stockage, afin de développer davantage de projets d’énergie renouvelable », a déclaré Marcelino Gildo Alberto, président d’Electricidade de Moçambique. « Le soutien apporté par le Fonds pour l’énergie durable en Afrique comprend également un solide programme de renforcement des capacités, qui permettra à notre personnel de développer des compétences stratégiques liées au développement et à la gestion de projets d’énergie renouvelable », a-t-il ajouté.

Le don va aussi servir à mener des études visant à accroître la part de la production d’énergies renouvelables variables dans le mix énergétique du Mozambique. Des études de faisabilité pour développer l’énergie solaire photovoltaïque flottante vont être conduites dans les installations hydroélectriques existantes d’Electricidade de Moçambique.

De plus en plus touché par des phénomènes météorologiques graves et soudains tels que des cyclones, des tempêtes et des périodes de sécheresse prolongées, le Mozambique est pourtant doté d’abondantes ressources énergétiques, renouvelables et fossiles. Au cours de la dernière décennie, le secteur énergétique Mozambicain a enregistré des avancées considérables : le pays s’avère un exportateur net d’électricité malgré de faibles taux d’accès (57% dans les zones urbaines et 13% dans les zones rurales). Avec 187 gigawatts, le Mozambique possède le plus important potentiel de production d’électricité d’Afrique australe, grâce à des ressources inexploitées en charbon, hydroélectricité, gaz, énergie éolienne et en énergie solaire. L’hydroélectricité représente actuellement environ 81 % de la capacité installée. Mais le gaz naturel et les sources d’énergie renouvelables sont appelés à prendre une part croissante dans le bouquet énergétique du Mozambique.

La Banque africaine de développement est un acteur clé du secteur au Mozambique. Elle apporte plus de 400 millions de dollars de financement au Projet – en cours d’exécution – de gaz naturel liquéfié (GNL) du Mozambique, d’un coût total de 20 milliards de dollars. La Banque soutient la production, le transport et la distribution d’électricité, à l’instar du projet gazier de Tamine. Elle appuie actuellement le projet de centrale hydroélectrique de Mphanda Nkuwa, la remise en état de la centrale hydroélectrique de Cahora Bassa et la construction d’une ligne de transport depuis le nord pour acheminer l’électricité vers le sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la Une Actualité Financement

Création d’une Banque Africaine de l’Energie (AEB) : un grand pas vers l’indépendance énergétique du continent

La Banque africaine d’import-export (Afreximbank) et l’Organisation des producteurs de pétrole africains (APPO) ont officialisé la création de la Banque africaine de l’énergie (AEB) à travers la signature de l’accord d’établissement et de la charte de la nouvelle institution. Cet événement historique marque une étape cruciale vers l’indépendance énergétique du continent africain et son développement […]

Read More
A la Une Actualité Gaz Pétrole

Afreximbank finalise un accord de décaissement de 925 millions de dollars US pour le Projet Gazelle Funding Limited

Cette annonce fait suite au succès de la première tranche de la facilité d’un montant de 3,3 milliards de dollars US La Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) a annoncé un décaissement supplémentaire de 925 millions de dollars US au titre de la facilité de prépaiement syndiquée de 3,3 milliards de dollars US garantie par le pétrole […]

Read More
A la Une Actualité Algérie Hydrocarbures

L’accord gazier Sonatrach-ExxonMobil ouvre une nouvelle zone dans le bassin de l’Ahnet-Gourara

Cet accord marque une étape décisive dans le développement des hydrocarbures en Algérie. Il s’agit d’un partenariat stratégique visant à exploiter les réserves de gaz du pays La compagnie pétrolière nationale algérienne Sonatrach et la major de l’énergie ExxonMobil ont signé un accord pour développer deux grands gisements de gaz dans les bassins de l’Ahnet […]

Read More